Le Trésor Éparpillé

Littérature/poésie
U9gplh7stzjzzagnadrr

 J'ai longtemps marché sur le rivage,
 Où les vagues s'écrasent avec douceur,
 Le temps de quelques secondes, le temps d'un instant..
 Déposant de rares trésors sur le sable.
 
 Mais telle la vague qui s'éloigne du rivage,
 Emportant avec elle toutes ses richesses,
 Sur la pointe des pieds, à tout jamais je me suis retiré....
 
 Serrant précieusement au creux de ma main, tout ce qui fut...
 Laissant flotter une image, un parfum qui s'efface sans bruit.

 J'ai longtemps marché dans l'obscurité,
 À la recherche d'une seule amitié,

 Entre les arbres entrelacés, j'ai longtemps erré,
 Tel un aveugle à la rencontre de mon père,
 L'appelant de toute mon âme, de tout mon cœur.

 Celui qui m'ouvrait la voie,
 Ce père qui me tenait par la main, 
 Et qui m'invitait au repos..
 Hélas! Ses yeux se sont à tout jamais fermé.

 Je t'ai alors cherché Ô toi mon fils,
 Dans cette nuit sans étoiles,
 Frémissante, le cœur empli d'un vain espoir.
 
 Mais comme cette vague qui se retire avec ses biens,
 J'emporte avec moi, les sourires de ton enfance,

 Le doux souvenir des nuits enchantées,
 Les mots chuchotés à ton oreille pour t'endormir.

 Ces rêves que je déposais sur tes paupières,
 Les as tu déjà tous oublié?
 Ne te souviens tu pas de mon amour pour toi?

 Aussi profond que l’océan,
Serait l'amour d'une mère pour son enfant...

Mais aussi fuyant que le sable,
Serait donc l'amour d'un enfant pour sa mère?

Sabera Pondor

Ce poème est dédié à toutes ces mamans qui souffrent... Mais toujours en silence...

poèmes Famille enfant Maman Amour Mer Sable cœur Tristesse

Ajouter un commentaire: